Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 août 2009 6 01 /08 /août /2009 16:53

                    Fauvisme ...................................................................................................................................
.......................................................................................................................................
                " La Cage Aux Fauves "
.....................................................................................................................................
               Le Fauvisme   doit son nom au critique Louis Vauxcelles qui, voulant caractériser l'art audacieux de certains tableaux du salon d'automne de 1905, appela la salle dans laquelle ils étaient groupés,  " la cage aux fauves "

               J'avais trouvé ma famille. Je ressentais pour les fauvistes un vif intérêt. En découvrant  Vlaminck, Derain puis Matisse, Van Dongen  Marquet, dufy, Braque à ces début, Camoin, Puy, Manguin, cohorte essentielle du fautisme,  mon enthousiasme grandissait. Un chemin se dessinait. Et  toujours dans ma bibliothèque vieillotte  des Beaux-Arts qui sentait bon l'encaustique, je comprenais enfin, pourquoi ces couleurs  pures chantaient   dans  ma  tête.
              
Le fauvisme était la rencontre de ces  peintres qui unissaient un certains nombres d'idées. Elles  prirent  corps au fil de leurs travaux. La fougue était là, le refus d'une peinture de réalisme  académique, où la perspective, le clair-obscur, les passages, les tons rompus  et que sais-je! S'évanouissaient sous leurs doigts. Seul le côté expréssif de la couleur dans une grande exaltation les portaitent. Ce fut pourtant plus une Attitude, qu'une doctrine précise. D'où sa brièveté . ( 1905-1912 )  Malgré cela, bien des peintres aujourd'hui encore en sont touchés.
               C'était aux couleurs pures qu'il revenait de  donner formes, lumière, ton local.  C'était par elles que se construisait l'espace pictural. La toile apparaissait.
               Mais la couleur pure n'était  pas seulement matière essentielle pour le peintre, unique, non. Elle était  aussi expression, et mode d'expression.
              Suivant le penchant  à  la réflexion,  l'ardeur et le sentiment, un peintre comme Vlaminck disait tout de go, avec un naturel agressif et impérieux. Lorsqu'un Matisse n'hésitait pas à recomposer sa sensation, jusqu'à réinventer la couleur pour des raisons harmoniques que justifiait  le seul souci décoratif.
 
             Derain disait : " Le fauvisme était pour nous l'épreuve du feu : les couleurs devenaient des cartouches de dynamite, elles devaient décharger de la lumière "   
            En effet, la lumière parfois prenait une présence si folle!  Comme un choc, un cri secouant jusqu'aux entrailles, ne pouvait laisser place à l' indifférence.
                Voilà le tempérament des fauves! Même s'il diffère, et parfois s'oppose d'un peintre à l'autre, ceux-ci n'entendent  plus " n'être qu'un oeil " : leur individualisme.
Ce n'est pas la restitution analytique de la sensation qu'ils s'attachent à dire, mais à la restitution globale et comme exacerbée de cette  sensation. Il s'agit là d'une sensation de peintre. 


........................................................................................................................................................................
   
                                          Voici ma période  " Fauves "  Humblement

                s


   Hommage à la cage aux fauves
             .......................................
                    Simone Tenèze

       Ces tableaux ne sont plus disponibles

           ............................................
......................................................................................................................................................................

      
                                                       L' ATELIER
                                                  .................................
                                                     ..........................
                                                        ....................
    

Clèmene au jardin
Diptyque
120/100 



                                                              A  Hortense
                                                                                
Triptyque
                                                                                
120/100
                                                                                                                                               

Une tasse de thé ?
Diptyque
120/100

 

                                                               Les Lys
                                                                              Diptyque
                                                                               120/80

IMG 1865


                                                       Fleurs simples                           

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
<br /> <br /> C'est vraiment très bien ce que tu fais. Félicitations pour les textes et aussi pour la peinture. Chapeau !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre